10 erreurs qui font perdre de l’argent au vendeur

Saviez-vous que plus d’un tiers des ventes immobilières est uniquement mené par des particuliers ? Si vous avez, vous aussi, décidé d’entamer seul la vente de votre propriété, vous n’êtes pas sans savoir qu’il ne s’agit pas là d’une mince affaire. Et pour cause, sans aucune expérience du secteur, il est tout à fait normal de commettre de nombreuses erreurs. Erreurs qui, sans le savoir, peuvent parfois vous coûter cher…

Alors comment mener à bien son projet immobilier tout en économisant au maximum son temps et son argent ? Dans cet article, on vous livre les 10 erreurs qui font perdre de l’argent aux vendeurs afin que vous ayez toutes les clés en main pour ne pas les reproduire à l’avenir !

1. Surestimer la valeur de son bien immobilier

Afficher un prix trop élevé quant à la valeur de votre bien immobilier est souvent l’une des erreurs les plus commises par les vendeurs. En effet, bien qu’il soit naturel de vouloir tirer profit du meilleur prix, il ne faut pas oublier que l’objectif premier reste la vente de votre propriété. 

Combien de vendeurs ont vu des offres leur passer sous le nez tout cela car ils n’ont pas assez évalué la tendance du marché ? Beaucoup trop. Résultat : le bien ne se vend pas et vous perdez alors du temps et de l’argent. 

Restez donc raisonnable quant à la valeur de votre bien et vous verrez, vous pourrez être surpris du nombre d’offres qu’on pourrait vous proposer.

2. Ne pas être assez disponible

Présenter un bien de qualité et proposer un prix attractif ne suffit pas toujours à conclure une vente immobilière. Un vendeur indisponible limite non seulement son nombre de visites mais empêche également à juste titre de créer un climat de confiance auprès de ses futurs acheteurs.

De cette manière, vos potentiels clients auront beaucoup plus de chances de se montrer à leur tour moins ouverts à la négociation. Et vous l’aurez compris, moins de négociations sous-entendent inévitablement moins d’offres en votre faveur.

3. Entreprendre trop de rénovations

Bien qu’au départ cette initiative soit motivée par de bonnes intentions, trop de vendeurs décident de se lancer à corps perdu dans la réalisation de grands travaux de rénovation afin de mettre toutes les chances de leur côté.

Au bout du compte, des frais supplémentaires viennent s’ajouter dont on se serait bien passé… Alors plutôt que d’investir dans une décoratrice d’intérieur ou encore un artiste peintre, optez de préférence pour le home staging !

Très prisé en Grande-Bretagne, le home staging consiste à revaloriser votre bien et tout cela à moindre coût. Mettez en valeur votre intérieur, désencombrez les espaces, rangez les pièces et vous verrez que votre maison sera préparée pour la vente sans que vous ayez à dépenser le moindre centime.

4. Arborer une décoration trop personnelle

La décoration d’une propriété en dit souvent long sur un vendeur et il peut parfois être difficile de s’en détacher. Pourtant une décoration très personnelle ou une couleur de mur trop marquée durant les visites peut rapidement empêcher de futurs acquéreurs de se projeter.

N’oubliez pas que c’est lors des 90 premières secondes d’une visite que l’acheteur prend sa décision. Il serait tout de même dommage que votre décoration vous fasse perdre du temps et de l’argent ! Alors si au départ se détacher de votre décoration peut vous sembler compliqué, rappelez-vous qu’il ne s’agit seulement que de la durée de la vente et qu’autrement vous risquez de louper de belles opportunités.

5. Refuser de faire appel à un professionnel

Engager un expert de l’immobilier implique inévitablement de débourser des frais supplémentaires – de l’ordre de 5 à 15% du prix de vente de votre bien – un pourcentage malheureusement non négligeable ! Alors en tant que vendeur, on se dit naturellement qu’on sera capable de se débrouiller et qu’en cas de souci, Internet saura être notre ami.

Malheureusement, le secteur immobilier est bien plus complexe qu’on ne peut l’imaginer puisqu’il nécessite à la fois une grande connaissance du marché mais également un certain nombre de notions juridiques comme géographiques.

Alors si, au départ, engager un professionnel du métier vous demandera un effort financier, vous aurez très vite l’occasion de réaliser que cette décision vous aura permis de faire de précieuses économies.

6. Être fermé aux négociations

Que vous souhaitiez vendre ou acheter un bien immobilier, vous n’êtes pas sans savoir que la négociation est une pratique terriblement courante du secteur. Aujourd’hui encore trop de vendeurs se montrent, à tort, réticents vis-à-vis de cette pratique par peur de pratiquer une baisse trop importante de leurs prix de vente d’origine et ainsi perdre de l’argent.

Pourtant cette idée est souvent pensée à tort car un bien affiché non négociable fera surtout fuir de potentiels acquéreurs… Rassurez-vous, être ouvert aux négociations lors d’une vente immobilière n’implique pas nécessairement un rabais colossal de votre prix d’origine.

Parfois, seule une légère baisse du prix de votre bien peut amener à la conclusion d’une vente. Alors plutôt que d’être fermé à toutes formes de négociation, montrez-vous ouvert à ces propositions. Vous y gagnerez toujours plus au change et pourrez être surpris du temps et de l’argent économisé !

7. Négliger les extérieurs

Qui aurait vraiment envie d’investir dans un bien immobilier doté d’un jardin négligé et d’une terrasse dont on ne peut profiter ? Vous avez sûrement déjà la réponse. Pourtant lors de vente immobilière, il n’est pas rare de voir des extérieurs délaissés. 

Alors, avant votre vente faite réellement attention à soigner vos extérieurs comme votre terrasse par exemple car ce critère pourrait, mine de rien, apporter une véritable valeur ajoutée à votre bien et par conséquent vous permettre de profiter de meilleures offres immobilières.

8. Manquer de visibilité

Que vous possédiez la plus jolie maison de la région ou que vous affichiez un prix défiant toute concurrence, si votre vente immobilière manque de visibilité, vous risquez de rester de nombreuses années avec votre bien sur le dos et les charges qui l’accompagnent. Ne négligez donc surtout pas votre visibilité, on compte sur vous pour présenter vos meilleurs clichés !

9. Ne pas être à jour administrativement

En effet, si certains acquéreurs pourront se montrer coopératifs, d’autres en revanche ne seront pas prêts à patienter. Dans ce cas, vous risquez de passer à côté d’une offre qui était conclue d’avance. Il est donc très important de préparer tous les éléments nécessaires avant votre vente.

10. Être trop impatient

Ne confondez pas vitesse et précipitation ! Il est normal de vouloir conclure votre vente dans les meilleurs délais mais ne vous affolez pas si les choses prennent plus de temps qu’elles ne le devraient.

Dans la précipitation, on a souvent tendance à brûler les étapes et ainsi engager des frais supplémentaires imprévus. En faisant preuve de patience vous éviterez de nombreux soucis financiers.

 

Vous connaissez désormais les 10 erreurs clés à éviter lors de votre vente immobilière, si vous souhaitez en savoir davantage vous pouvez vous référer à notre article sur nos 5 conseils pour réduire l’imposition d’une vente immobilière.

Si d’autres questions restent également en suspens concernant la vente de votre bien en Espagne, n’hésitez pas à consulter nos services et à vous rendre sur notre blog J’achète en Espagne.