Le centre historique de Valencia : l’un des plus grands d’Europe

La ville a été fondée par les Romains en 138 avant J.-C. sous le nom de « Valentia Edetanorum« . Ils ont créé el Foro en la Plaza de la Almoina, où se trouve aujourd’hui un musée où l’on peut visiter les ruines de cette époque. Les visigodos ont débarqué et peu après les musulmans ont résidé dans la capitale de la Turia de 714 à 1238. C’est Jaume Ier qui les a expulsés après avoir conquis Valencia.

Retrouvez également les 13 faits marquants à Valencia.

Dans le centre historique, il convient de mentionner différents monuments qui, en raison de leur histoire ou d’anecdotes, méritent une mention spéciale dans cet article :

Estación del Norte : 

Elle a été inaugurée le 8 août 1917 grâce à l’intervention d’artisans, d’industriels, d’artistes et bien sûr de son architecte, Demetrio Ribes. Les travaux ont commencé en 1907 et ont duré une décennie. La station a une superficie de 15.000 mètres carrés et sa façade, aux motifs végétaux, oranges et fleurs d’oranger, s’inspire du verger valencien. En 1961, elle a été déclarée Monument Historique-Artistique et en 1983 elle a été déclarée Bien d’Intérêt Culturel.

Estacion del norte dans le centre historique de valencia

Plaza de Toros : 

Lors de son inauguration le 3 août 1851, seules les barrières, les contre-barres et cinq tribunes ont été construites. La raison : réunir des fonds pour terminer sa construction. Officiellement, les travaux ont été achevés huit ans plus tard. À l’origine, c’était la plus grande d’Espagne, avec une capacité de près de 17.000 spectateurs. Le 21 septembre 1946, cette place est victime d’un incendie qui abîme une grande partie de l’établissement, rapidement restauré.

Plaza del Ayuntamiento : 

C’est l’une des places de Valence qui a le plus changé de nom. À l’origine, elle s’appelait Bajada de San Francisco ; puis Espartero et plus tard, elle a été dédiée à la reine Isabel II. Après la révolution de 68, elle a été baptisée Plaza de la Libertad, puis Plaza de Emilio Castelar, del Caudillo, del País Valenciano et enfin del Ayuntamiento.

Plaza de la Reina :

Saviez-vous que la Plaza de la Reina est dédiée à la première épouse du roi Alphonse XII, la reine Marie de la Mercedes d’Orléans ? Beaucoup de Valenciens ignorent ce fait et ne connaissent pas la raison de son nom. Cependant, elle n’a pas toujours été appelé ainsi. Au cours de la République, elle a pris le nom de la Plaza de la Región Valenciana et Plaza de Zaragoza, pour revenir plus tard à son nom d’origine.

En 1930, le premier feu de circulation de Valence y a été installé. C’était un signal lumineux actionné manuellement par la garde urbaine de l’époque.

Plaza de la Virgen : 

Au centre de la place, il y a une inscription datant du XXe siècle, écrite en latin, qui parle de la fondation de la ville par les Romains. Le texte écrit est l’œuvre de l’historien José Esteve Ferriol. A proximité se trouve la Basílica de los Desamparados, où cinq pierres tombales romaines sont apparues lors de sa construction et la Fuente del Turia, sculptée par Manuel Silvestre Montesinos.

Centre historique valencia

Miguelete :

Il s’agit d’une tour, haute de 63 mètres, d’où l’on peut voir tout Valence. Pour profiter de la vue, il vous faudra gravir les 207 marches qui forment l’escalier en colimaçon par lequel on le monte. La construction de El Miguelete a commencé en 1381 et son nom est donné par Saint Michel Archange. Sa fête est célébrée le 29 septembre.

La Lonja de la Seda : 

Bâtiment construit à la fin du XVe siècle. En 1931, elle a été déclarée Monument historique et artistique national et inscrite au 96e place du site du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Mercado Central : 

La chaîne de télévision britannique BBC considère le marché central de Valence comme l’un des plus beaux du monde. C’est le plus grand centre européen dédié aux produits frais, qui regroupe près de 400 petits commerçants. De plus, en 1996, il est devenu le premier marché au monde à informatiser ses ventes et à offrir un service de livraison à domicile. Il est l’un des plus grands d’Europe avec une superficie de 8.160 mètres carrés. Avez-vous essayé les sandwiches d’un mètre que vous pouvez acheter sur l’un de ses stands ?

Dans le centre historique, il y a aussi plein d’autres endroits à ne pas manquer, comme le palais du Marquis de Dos Aguas, la Plaza Redonda, le bâtiment le plus étroit d’Europe situé sur la Plaza Lope de Vega, l’église Santa Catalina, les tours Serranos et Quart, l’église San Nicolás de Bari avec ses fresques qui constituent la plus grande collection de peintures d’Espagne et el Mercado de Colón qui a célébré cette année son centenaire.

La capitale de la Turia, comme vous pouvez le voir, possède un riche patrimoine culturel et artistique où l’on peut faire de belles photos et se détacher de la routine en se perdant dans ses rues, ses monuments et ses bâtiments. 

Si vous souhaitez investir dans un appartement ou une maison à Valencia, contactez-nous !  

Source : Top Valencia