Coronavirus : Des conséquences inévitables pour Airbnb

La location touristique en Espagne fait l’objet de nombreuses restrictions et les licences touristiques sont de plus en plus compliquées à obtenir. Cette difficulté laisse place à d’autres alternatives comme la location à moyen et long terme. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié à la location touristique en Espagne en cliquant ici.

La crise sanitaire que nous traversons actuellement n’arrange donc pas les choses. De nombreux secteurs d’activités sont en péril (hôtellerie, événementiel, tourisme…) et des conséquences inévitables commencent alors à apparaître. Retrouvez notre dossier spécial : Impact du Coronavirus sur l’immobilier en Espagne.

Airbnb a été créé en 2008 à San Francisco aux Etats-Unis par les Américains Brian Chesky, Joe Gebbia et Nathan Blecharczyk. C’est une plateforme en ligne mettant en relation des particuliers dans la location et la réservation de logements, dans plus de 191 pays. Cette entreprise innovante et jusque-là très florissante, voit aujourd’hui son activité mise en danger.

Chute de 90% des réservations

La crise économique engendrée par le coronavirus affecte pleinement l’industrie mondiale du tourisme et plus particulièrement les plateformes de réservation en ligne. C’est le cas d’Airbnb qui a vu ses réservations chuter de près de 90% dans certains pays, selon AirDNA, une plateforme analysant les tendances du marché du tourisme. 

Pour tenter de minimiser ses pertes, l’entreprise a tout d’abord stoppée ses campagnes marketing afin d’économiser près de 800 millions de dollars. De plus, les dirigeants de la société ont également annoncé une contribution à hauteur 250 millions de dollars, afin de rembourser une partie de l’argent perdu par les propriétaires qui louent leurs biens sur la plateforme. Ces derniers ont en effet dû restituer l’argent des réservations annulées en raison de la pandémie. Mais cela n’a pas été suffisant.

Annonce du plan de licenciement

Le 5 mai dernier, Airbnb annonce son plan de licenciement de près de 1.900 employés (sur 7.500), ce qui représente environ 25% des effectifs. L’activité de la société a été fortement affectée par la crise du Covid-19 qui a paralysé les voyages et les séjours dans les logements proposés par la plateforme. Brian Chesky prévoit un chiffre d’affaires divisé par deux pour 2020, comparé à 2019.

Airbnb interrompt les projets Transports et Airbnb Studios et réduit également ses investissements dans les activités Hôtels et Luxe. Mr Chesky est conscient que cette crise sanitaire va changer la façon de voyager et Airbnb devra s’adapter à cette nouvelle réalité. Pour lui, les gens chercheront un logement plus près de chez eux, plus sûr et plus abordable.

Dans son mail, adressé à tous les employés, Brian précise que les employés américains licenciés recevront 14 semaines de salaire de base, plus une semaine supplémentaire pour chaque année d’ancienneté dans l’entreprise. L’entreprise leur fournira également 12 mois de soins médicaux. 

Cette réduction des effectifs intervient après une levée de fonds d’1 milliard de dollars, en avril dernier, financée en dette et actions par des investisseurs privés. L’entreprise a également reçu, un prêt d’1 milliard de dollars de la part de Blackrock, Fidelity Investments et T. Rowe Price. De plus, Airbnb programmait une entrée Bourse courant 2020. L’entreprise était valorisée 31 milliards de dollars avant la crise, elle aurait déjà perdu 20% de sa capitalisation. Ce projet semble donc compromis…

Copie du mail adressé à tous les employés d’Airbnb

Le 5 mai 2020, le dirigeant de l’entreprise Airbnb, Bryan Chesky, a adressé un message à l’ensemble des employés dans le monde entier (source : Airbnb).

Voir le mail

À : L’équipe Airbnb dans le monde

Objet : Information importante

Chers membres de l’équipe,

C’est la septième fois que je vous parle depuis mon domicile. Lors de chacun de nos échanges, je vous ai donné de bonnes et de mauvaises nouvelles, mais aujourd’hui je dois malheureusement vous annoncer une très mauvaise nouvelle.

Quand vous m’avez demandé s’il y aurait des licenciements, j’ai répondu que cette éventualité n’était pas exclue. Aujourd’hui, je dois confirmer que nous réduisons l’effectif d’Airbnb. Pour une entreprise comme la nôtre, dont l’un des principes fondamentaux est que chacun se sente accepté et trouve sa place, c’est une situation extrêmement difficile, d’autant plus pour les personnes qui doivent quitter Airbnb. Je vais donner autant d’informations que possible sur la façon dont j’en suis arrivé à cette décision, ce que nous ferons pour ceux qui partent et les étapes qui vont suivre.

Je souhaite commencer par la façon dont nous en sommes arrivés à cette décision. Nous vivons collectivement la crise la plus grave de notre vie. L’une des conséquences de cette crise a été la mise à l’arrêt du voyage international. L’activité d’Airbnb a été très fortement touchée, avec des revenus pour cette année estimés à moins de la moitié de ceux de 2019. Face à cette situation, nous avons levé un capital de 2 milliards de $ US et réduit considérablement nos frais, ce qui a eu un impact sur la quasi-totalité des activités d’Airbnb.

Bien que ces mesures étaient nécessaires, il est devenu évident que nous devions aller plus loin face à ces deux vérités difficiles :

  1. Nous ne savons pas exactement quand les voyages reprendront.
  2. Lorsque ce sera le cas, le monde du voyage aura changé.

Nous savons que notre entreprise se rétablira complètement, mais les conséquences qu’elle subira ne seront pas temporaires ni de courte durée. Pour cette raison, nous devons apporter des changements plus fondamentaux à Airbnb en réduisant la taille de notre effectif autour d’une stratégie commerciale plus ciblée.

Sur nos 7 500 employés, près de 1 900 de nos collègues devront quitter Airbnb, soit environ 25 % de l’entreprise. Puisque notre budget ne nous permet plus de continuer tout ce que nous avions l’habitude de faire, ces réductions ont dû être appliquées pour adopter une stratégie commerciale plus ciblée.

Une activité plus ciblée

Dans cette situation inédite, le voyage sera différent et nous devons faire évoluer Airbnb en conséquence. Les gens voudront des options plus près de chez eux, plus sûres et plus abordables. Ils aspireront également à retrouver le contact humain dont ils semblent avoir été privés. Lorsque nous avons lancé Airbnb, nous voulions privilégier le sentiment d’appartenance et les échanges. Cette crise nous a permis de concentrer nos efforts pour revenir à nos racines, aux bases, à ce qui rend Airbnb vraiment unique : des personnes comme vous et moi qui ouvrent les portes de leur logement et proposent des expériences.

Par conséquent, nous allons devoir réduire nos investissements dans les activités qui ne soutiennent pas directement le cœur de la communauté d’hôtes Airbnb. Les projets Transports et Airbnb Studios ont été interrompus, et nous devons réduire nos investissements dans les activités Hôtels et Luxe.

Ces décisions ne reflètent en rien la qualité du travail des membres de ces équipes, et cela ne signifie pas que la totalité de leurs postes seront supprimés. Les équipes de l’ensemble d’Airbnb sont touchées par cette décision. Nombre d’entre elles verront leurs effectifs réduits, selon le rôle qu’elles jouent dans la direction prise par Airbnb.

Comment nos réductions d’effectifs ont-elles été décidées ?

Cette question a été abordée selon un ensemble de principes clairs, guidés par nos valeurs fondamentales. Nos principes :

  • Décider des réductions d’effectifs en fonction de notre stratégie commerciale future, ainsi que des postes qui seront nécessaires.
  • Faire tout ce qui est en notre pouvoir pour celles et ceux qui seront touchés.
  • Être inflexibles dans notre engagement envers la diversité.
  • Mettre en place des annonces en face à face pour les personnes touchées.
  • Attendre que tous les détails soient connus avant de communiquer une décision ; si des informations incomplètes venaient à être dévoilées, la situation n’en serait que plus compliquée.

J’ai fait de mon mieux pour rester fidèle à ces principes.

Processus de réduction

Notre processus a commencé par la création d’une stratégie commerciale plus ciblée fondée sur un modèle de coûts durable. Nous avons examiné la façon dont chaque équipe s’inscrivait dans notre nouvelle stratégie, et nous avons déterminé la taille et la composition de chaque équipe pour la suite. Nous avons ensuite effectué une évaluation complète de chaque membre de l’équipe, puis nous avons pris des décisions en fonction des compétences essentielles et de la mesure dans laquelle ces dernières correspondaient à nos futurs besoins opérationnels.

Par conséquent, nous allons devoir nous séparer de coéquipiers que nous estimons et apprécions beaucoup. Des gens formidables vont quitter Airbnb et d’autres entreprises auront beaucoup de chance de pouvoir les recruter.

Pour ceux qui partent, nous avons pris soin d’examiner et de mettre en place des indemnités de départ, actions, soins de santé et aide à l’emploi, et avons fait de notre mieux pour traiter tout le monde avec compassion et attention.

Indemnités de licenciement

Les employés des États-Unis recevront 14 semaines de salaire de base, plus une semaine supplémentaire par année d’ancienneté. L’ancienneté sera arrondie à l’année la plus proche. Par exemple, si une personne a travaillé chez Airbnb pendant 3 ans et 7 mois, elle recevra 4 semaines de salaire supplémentaires, soit 18 semaines de salaire au total. Tous les employés en dehors des États-Unis recevront au moins 14 semaines de salaire, plus des augmentations basées sur l’ancienneté conformes aux pratiques propres à leur pays.

Actions Airbnb

Afin que chaque personne dont le poste a été supprimé puisse être actionnaire d’Airbnb, quelle que soit la date de son recrutement, le délai d’un an prévu avant de pouvoir obtenir les actions a été annulé. De plus, toutes les personnes concernées sont éligibles pour l’acquisition de leurs actions à la date du 25 mai.

Soins médicaux

Nous sommes au cœur d’une crise sanitaire globale dont la durée est encore inconnue, et nous voulons donc limiter le poids financier occasionné par d’éventuels soins médicaux. Aux États-Unis, nous couvrirons 12 mois d’assurance maladie par l’intermédiaire de COBRA. Dans tous les autres pays, nous couvrirons les frais d’assurance maladie jusqu’à fin 2020. Soit nous ne sommes pas légalement autorisés à maintenir cette couverture au-delà de cette date, soit nos polices d’assurance actuelles ne permettent pas une prolongation, ce qui explique cette limite. Nous fournirons également 4 mois de soutien psychologique par l’intermédiaire de KonTerra.

Aide à l’emploi

Notre objectif est d’aider nos collègues qui quittent Airbnb à retrouver un emploi. Voici 5 façons dont nous pouvons vous aider :

  • Répertoire d’anciens employés Airbnb : nous allons créer une page web publique pour aider les personnes concernées à retrouver un emploi. Celles et ceux qui le désirent peuvent s’inscrire afin d’obtenir un profil avec leur CV, ainsi que des exemples de leur travail accessibles aux employeurs potentiels.
  • Équipe dédiée à l’aide à l’emploi des anciens employés Airbnb : jusqu’à fin 2020, de nombreux membres du département Recrutement formeront une nouvelle équipe. Les recruteurs dont le poste sera conservé aideront les personnes touchées par les réductions d’effectifs à retrouver un emploi.
  • RiseSmart : nous offrons 4 mois d’assistance de carrière avec RiseSmart, une entreprise spécialisée dans les transitions professionnelles et les service liés à l’emploi.
  • Soutien des employés Airbnb à leurs anciens collègues : nous invitons toutes les personnes dont le poste a été conservé à participer à un programme de soutien visant à aider leurs anciens collègues à retrouver un poste.
  • Ordinateurs portables : parce qu’il s’agit d’un outil fondamental dans une recherche d’emploi, chaque personne dont le poste a été supprimé pourra garder son ordinateur portable Apple.

Les prochaines étapes

Je tiens à ce que la situation soit claire pour chacun d’entre vous le plus rapidement possible. Nous avons des employés dans 24 pays. Le temps nécessaire pour fournir des informations claires dépend donc des lois et pratiques en vigueur dans chacun d’entre eux. Certains pays exigent que les annonces liées aux contrats de travail soient communiquées d’une manière très spécifique. Le processus peut donc varier d’un pays à l’autre, mais nous avons fait notre possible pour que la situation de chaque employé soit traitée avec la plus grande attention.

Concernant les États-Unis et au Canada, je suis en mesure de fournir immédiatement des précisions claires. Dans les heures qui viennent, celles et ceux d’entre vous qui quittent Airbnb recevront une invitation pour une conversation de départ avec un cadre supérieur de leur équipe. Là où nous en avions légalement la possibilité, il était important pour nous que les personnes soient informées au cours d’une conversation en face à face. Le dernier jour de travail des employés touchés par les réductions d’effectifs basés aux États-Unis et au Canada aura lieu le lundi 11 mai. Nous avons pensé que la date de lundi permettrait aux personnes d’avoir le temps de penser à la suite et de se dire au revoir. Nous savons à quel point c’est important.

Parmi les employés qui restent, certains auront un nouveau rôle et recevront une invitation à une réunion sur le thème « Nouveau rôle » pour avoir plus d’informations. Pour ceux d’entre vous qui restent dans l’équipe Airbnb et qui sont localisés aux États-Unis et au Canada, vous ne recevrez pas d’invitation à la réunion.

À 3 h du matin, heure de Paris (18 h, heure du Pacifique), je ferai une annonce à l’occasion d’un world@ pour nos équipes de la région Asie-Pacifique. À 9 h, heure de Paris (12 h heure du Pacifique), je ferai une annonce à l’occasion d’un world@ pour nos équipes en Europe et au Moyen-Orient. Après chacune de ces réunions, nous passerons aux prochaines étapes dans chaque pays en fonction des pratiques locales.

J’ai demandé à tous les dirigeants d’Airbnb d’attendre la fin de la semaine pour réunir leurs équipes, par respect pour nos collègues. Je souhaite donner à tout le monde quelques jours avant ma prochaine séance de questions-réponses qui se tiendra ce jeudi à 1 h du matin, heure de Paris (16 h, heure du Pacifique).

Quelques mots pour terminer

Comme je l’ai appris au cours des 8 dernières semaines, c’est en temps de crise que l’on réalise ce qui compte vraiment. Bien que nous traversons une épreuve sans précédent, certaines choses sont plus claires pour moi que jamais.

Tout d’abord, je tiens à exprimer ma gratitude envers chaque employé d’Airbnb. Tout au long de cette expérience éprouvante, vous m’avez tous beaucoup inspiré. Même dans un contexte aussi difficile, j’ai vu chacun donner le meilleur de lui-même. Le monde a plus que jamais besoin de contact humain, et je sais qu’Airbnb se montrera à la hauteur. J’y crois parce que je crois en vous.

Deuxièmement, j’éprouve une profonde affection pour vous tous. Notre mission ne se concentre pas seulement autour du voyage. Lorsque nous avons lancé Airbnb, notre slogan original était « Voyagez comme un humain ». L’aspect humain était toujours plus important que le voyage. Notre priorité est de permettre à chacun de trouver sa place, ce qui ne peut se faire sans amour.

Pour ceux d’entre vous qui restent

L’une des meilleures façons de rendre hommage à ceux qui partent est de leur faire savoir que leur contribution a compté et qu’ils feront toujours partie de l’histoire d’Airbnb. Je suis persuadé que leur travail se perpétuera, tout comme cette mission.

Je souhaite dire aux personnes qui quittent Airbnb que je suis profondément navré de cette situation. Sachez que vous n’en êtes en rien responsables. Le monde aura toujours besoin des qualités que vous avez apportées à Airbnb et de votre talent. C’est vous qui avez fait le succès d’Airbnb. Je tiens à vous remercier, du fond du cœur, pour tout ce que vous avez fait pour Airbnb.

Brian

Sources : IdealistaNews, CNBC, Airbnb