Devenir conseiller indépendant en immobilier en Espagne

 

Être conseiller en immobilier présente plusieurs avantages lorsque l’on travaille dans une structure ou pour un réseau d’agences. Apport en matériel, réputation de l’entreprise et commissions sur les ventes en sont les principales raisons. Cependant, certains spécialistes de l’immobilier commencent à se mettre à leur compte pour augmenter leur profit et étendre leur influence dans une zone de démarchage choisie.

Est-il possible pour les personnes souhaitant débuter dans l’immobilier de commencer en tant qu’indépendant? Absolument, n’importe qui peut le devenir et de façon totalement autonome.

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un conseiller en immobilier ?

Le conseiller immobilier est considéré comme étant l’intermédiaire entre une personne vendant un bien immobilier et des potentiels acquéreurs. Sa mission consiste à trouver des biens à vendre, les visiter, dresser un portrait technique des lieux, concevoir un argumentaire de vente et démarcher des consommateurs.

Il faut distinguer deux statuts du conseiller en immobilier, nous avons d’un côté l’agent et de l’autre le mandataire. La loi ELAN de 2018 à permis de statuer de façon claire chacun de ces deux rôles pour que le consommateur puisse les distinguer clairement. 

Différentes manières d’exercer la profession

Un agent immobilier dispose d’une carte « T » dite de transaction pour être reconnu et pouvoir exercer. Il intervient dans les opérations concernant tout type d’immobilier, déjà bâti ou en cours de construction et perçoit directement une commission lors de la vente.

De l’autre côté, nous avons le mandataire immobilier, un agent commercial qui est un intermédiaire intervenant pour le compte d’un mandant. Le mandataire peut être un client, un agent immobilier, un promoteur ou une agence.

Quels sont les prérequis pour devenir conseiller ?

Il faut savoir que les métiers dans l’immobilier sont très encadrés, des règles strictes doivent être observées. Pour devenir agent, il sera nécessaire d’obtenir un BTS dans l’immobilier ou bien un BAC+3 en droit, en économie ou bien en commerce.

Dans la situation où la personne souhaite prendre une autre voie, il faudra alors exercer 10 ans dans le métier sous la direction d’un agent immobilier détenant une carte de transaction valide. Les conditions d’obtention de ce statut se voient raccourcies à 4 ans si la personne est cadre et à 3 ans si la personne a obtenu son baccalauréat.

Les prérequis pour devenir conseiller immobilier indépendant

Concernant le mandataire immobilier, il ne peut pas posséder de carte de transaction, et doit donc travailler en collaboration avec un agent immobilier ou bien avec une agence ou un réseau d’agences. En tant qu’agent commercial, la personne devra être inscrite au « RSAC » qui est un registre spécial pour les agents commerciaux. Pour exercer, il n’est pas nécessaire d’obtenir un diplôme spécifique.

Par contre, pour performer avec efficacité, il est nécessaire d’avoir des connaissances diverses. Le mandataire doit connaître les lois Hoguet et Alur ainsi que les éléments juridiques qui concernent les relations civiles, être dans la capacité de bien communiquer, savoir vendre mais surtout disposer d’un vrai portefeuille de contacts pour le démarchage.

La loi fondamentale du conseiller immobilier

Un détail important : Un agent commercial en immobilier se voit autoriser à signer des mandats de vente grâce à la loi « Engagement National pour le Logement » (ENL) votée le 13 juillet 2006. Cependant, il n’est pas possible sous ce statut de rédiger des promesses de vente ni des compromis. Percevoir des arrhes n’est pas possible également. Le mandataire ne peut pas signer de contrats de vente lui-même, seul l’agent immobilier est apte à le faire.

Comment exercer en tant qu’agent indépendant ?

En tant que consultant en immobilier, vous vous différenciez du négociateur et du mandataire qui sont affiliés à une structure ou à un agent immobilier en tant que salariés et qui doivent suivre des prérogatives. Leurs revenus dépendent également du contrat signé en tant que salarié. 

De votre côté, en tant qu’indépendant, vous êtes dans la capacité d’être mobile dans vos prestations de services pour pouvoir adapter votre offre et augmenter les chances de décrocher un contrat de vente. En étant totalement autonome, les seules limites imposées sont celles que pourraient vous dicter des agences avec qui vous avez choisi de travailler. Stratégie commerciale, image de marque et conditions de vente particulières.

Libertés et contraintes du conseiller immobilier 

En dehors de ces restrictions, opérer en tant qu’indépendant vous permet de :

  • Définir votre propre stratégie et choisir votre clientèle vous-même
  • Négocier vous-même vos honoraires dans le cadre de consultations ainsi que le montant de la commission sur la vente.
  • Adapter votre cadence de travail si votre activité professionnelle est secondaire ou principale.

Faites attention, il est recommandé de se procurer un portefeuille de contacts bien garni et d’avoir une bonne connaissance de la zone de démarchage choisie si vous souhaitez performer. Dans le cas où vous êtes mandataires pour le compte d’un client, il se peut que les mandats exclusifs soient temporaires, n’oubliez pas que c’est le propriétaire qui définit les clauses de votre accord, sauf si vous arrivez à bien négocier sur tous les plans.

Il est nécessaire que vous soyez réactifs dans votre recherche d’un potentiel acquéreur, surtout dans une situation où votre temps d’action est limité.

Sous quel statut devrait-on travailler en tant que conseiller indépendant ?

Si vous envisagez d’évoluer dans ce milieu en solo ou avec des associés, une expérience de quelques années dans l’immobilier est fortement recommandée, cela va de soi. Mais vous devrez aussi travailler sous un statut juridique, il en existe plusieurs :

EI et EIRL

Le régime réel vous permet de ne pas avoir de plafond en termes de chiffre d’affaires, idéal pour les agents commerciaux experts.

Le micro social 

Le statut de micro entreprise est idéal pour démarrer si vous considérez votre activité professionnelle dans l’immobilier comme secondaire. Cependant, vous serez limités à 70k euros de chiffre d’affaires par an.

Parlons donc de la rémunération

En tant qu’indépendant, vous travaillez à votre compte et présentez un certain nombre de services en respect de l’article L134-1 du Code du commerce. En réalisant une vente, l’agent indépendant perçoit sa commission lors de la validation de la transaction monétaire pendant l’exécution du contrat signé entre le vendeur et l’acquéreur. Il estime que la commission perçue par les agents immobiliers indépendants est aux alentours de 3% à 6% sur le prix de vente final.

Attention, si vous bénéficiez d’une vitrine en agence pour augmenter votre visibilité, il se peut que vous deviez rétrocéder votre commission d’environ 40% à 60%. Tout dépend de l’accord qui sera signé avec l’agence immobilière.

Il est important que vous soyez familiarisé avec votre nouveau métier

Que vous deveniez indépendant après avoir été salarié dans le domaine ou bien que vous effectuez une reconversion professionnelle, il est important que vous soyez à l’aise avec la prospection, le démarchage client ainsi que la capacité à négocier quel que soit le client potentiel que vous pourriez rencontrer. Vous devrez être polyvalent et être capable de toucher à tout, dont la stratégie commerciale, la communication et les différents aspects de la négociation.

Pesez le pour et le contre si vous souhaitez travailler en solo

L’union fait la force ! Sachez qu’il est important de ne pas ignorer certaines opportunités lorsque vous pouvez être amenés à travailler avec des promoteurs ou des agences immobilières sur un dossier commun. Ne pensez pas que les propriétaires vont automatiquement s’adresser au premier venu, certains vont vouloir challenger plusieurs organismes et agents différents en même temps pour obtenir un résultat rapide. 

Il est avantageux de proposer vos services en tant qu’indépendant à des promoteurs et agences immobilières dans un secteur de démarchage commun. Certes, vous partagez les gains, mais votre visibilité augmente, et vous avez plus de chance de décrocher une opportunité de vente plus facilement.

Vos compétences professionnelles doivent être travaillées régulièrement

Vous devrez être bien organisé au quotidien pour gérer votre portefeuille de clients ou de promoteurs cherchant à vendre de la manière la plus efficace et avantageuse. En ce qui concerne la prospection, vous vous devez de connaître le niveau de vie dans le quartier ciblé ainsi que les prix de l’immobilier. 

Pour une offre de vente optimisée, il faut être précis concernant votre argumentaire de vente, toutes les zones d’ombre doivent être éclaircies. Vous devrez vous montrer apte à bien communiquer et parfois à faire preuve de diplomatie lorsque la situation le demande. En ce qui concerne les connaissances requises pour exercer, le droit commercial ainsi que juridique seront vos principaux outils au quotidien.

Ne négligez pas votre vitrine professionnelle 

Vous êtes responsable de l’image que vous mettez en valeur dans votre activité professionnelle. Un site internet dédié avec un nom de domaine propre à vous, des cartes de visite, un ou plusieurs profils sur les réseaux sociaux ainsi qu’une participation à des évènements professionnels, tous ces éléments vous permettront de gagner en visibilité. 

Si vous ne souhaitez pas travailler en collaboration avec des agences immobilières ou des promoteurs, sachez que les chasseurs en immobilier vous permettront de trouver des clients ou des contrats de vente à décrocher. Travailler à plusieurs à beaucoup d’avantages en termes de relationnel pour votre réseau de contact ainsi que pour votre réputation.

Comment démarrer votre activité ?

Il y a deux possibilités qui s’offrent à vous. Vous choisissez de démarrer de façon autonome en tant qu’agent immobilier, en ayant au préalable vérifié que vous correspondez à tous les critères énumérés précédemment pour pouvoir exercer.

 Soit, vous vous tournez vers une structure compétente, dans laquelle vous percevrez un salaire et une commission sur chaque vente effectuée. Dans ce deuxième cas, vous pourriez avoir besoin d’aide dans vos recherches d’un poste à pourvoir. Jooble est une plateforme sur laquelle vous pouvez aisément trouver des offres pertinentes correspondant à vos critères de recherche.

Des fiches de poste complètes sont publiées régulièrement pour vous permettre de vous préparer d’une manière optimale à un entretien d’embauche. Jooble est considéré comme un moteur de recherche en matière d’emploi et qui vous permet de vous concentrer sur les meilleures offres correspondant à vos compétences professionnelles.