De la baisse à la hausse : focus sur les variations des prix de l’immobilier en Europe

L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a rédigé ses prédictions sur l’évolution du prix de l’immobilier dans les principaux pays européens pour les années à venir. Nous pouvons extraire ceci de leurs conclusions : l’Espagne passera de l’un des pays où le prix va le plus baisser à cause du coronavirus, à l’un des marchés où le logement deviendra plus cher. Et tout cela en seulement 12 mois.

L’évolution des prix sur le marché du logement

Plus précisément, cette année la baisse du prix du logement en Espagne est évalué à 1,4%. Il s’agit de la deuxième baisse la plus forte du classement, dépassée seulement par la prévision de 1,6% pour l’Irlande. Le Portugal est l’autre pays où des chiffres rouges sont attendus, bien que plus modérés (-0,5%).

Pour les autres pays, une estimation de hausse est prévue : 

  • France et au Royaume-Uni le logement deviendra plus cher d’environ 1,5%
  • Italie de 0,5%
  • Belgique d’environ 1,8%
  • Allemagne d’environ 4, 5%.

Les prix continuent en effet d’augmenter fortement, malgré la pandémie du Covid-19. Cependant, le pays qui connaîtra la plus forte augmentation sont les Pays-Bas, avec une augmentation de plus de 6%.

Malgré le fait que l’Espagne soit l’un des rares pays européens à enregistrer des baisses en 2020, les chiffres traités par l’agence de notation sont bien plus optimistes que ceux ressentis par le marché dans son ensemble. 

Une hausse rapide des prix des logements sur le marché intérieur est prévue : une hausse de 1,8% en 2021 pour être précis. En revanche, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Irlande, les prix de l’immobilier pourraient baisser jusqu’à 2% l’an prochain, en France d’environ 1% et en Italie de près d’un demi-point.

Les estimations pour 2022

Et la même chose se produira en 2022. D’ici là, l’agence de notation s’attend à une hausse des prix des logements en Espagne allant jusqu’à 4,5%, dépassée seulement de 4,6% en Irlande et 5% au Portugal, et prédit que les propriétés résidentielles seront en positif dans toute l’Europe cette année-là et l’année suivante.

Les estimations pour 2023

En 2023, en revanche, la tendance à la hausse des prix se modérera sur le marché intérieur espagnol à environ 3,6%, le plaçant sous le Portugal, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Irlande et les Pays-Bas. Autre fait curieux, l’Allemagne, la France et la Suisse sont les seuls marchés européens analysés dans lesquels le prix du logement augmentera ensuite d’année en année.

Voici comment le prix nominal du logement a varié en pourcentage depuis 2017, et les prévisions de S&P jusqu’en 2023:

Pays2017201820192020202120222023
Belgique3,62,54,81,8-0,32,72.2
France3,33.23,91,511,52
Allemagne6.16.16,44.624.44.1
Irlande11,97,21-1,6-1,14.64.2
Italie-1,2-0,50,20,5-0,50,51
Pays Bas8,69.16,56.1-1,54.13,8
le Portugal10,79,59-0,61.254,5
Espagne7,26,73,7-1,41,84,53,6
Suède7,5-1,73,931,83.43.2
Suisse43.42,421,522
Royaume-Uni4.62,41,61,6-1,93,74.1

Vous souhaitez acheter un appartement ou une maison en Espagne ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous répondrons à l’ensemble de vos questions.

Source : Idéalista