Fête du 9 octobre, jour de la Communauté valencienne

Le drapeau de la Communauté valencienne communément appelé Senyera Coronada.

Chaque 9 octobre, les Valenciens et Valenciennes célèbrent leur journée communautaire. Cette journée commémore l’entrée du roi Jaume Ier dans la ville de Valence en 1238, afin de la libérer du règne d’Aboul Djumayl Zayyan, roi de Balansiya. Il s’agit d’une célébration de longue tradition qui a débuté au XIVe siècle par le roi Jacques II d’Aragon.

 Dès le premier instant, la célébration avait deux motivations principales: 

  • la libération du règne d’Aboul Djunayl Zayyan
  • un nouveau royaume dans lequel tous les Valenciens se reconnaissent sous la même identité et avec le même projet commun d’autonomie gouvernementale.

Depuis lors, il a été proposé de faire la même procession tous les 9 octobre.

Chaque 9 octobre, depuis 1935, la Senyera de Valence préside les événements. Elle est abaissée du balcon principal de l’hôtel de ville et portée en procession civique jusqu’au Parterre, où une offrande florale est faite devant la statue du roi Jacques. À la fin de l’acte et après avoir chanté l’Hymne de Valence, il est remis aux Archives municipales.

Aujourd’hui, le 9 octobre est un jour de fête dans toute la Communauté de Valence, bien qu’il soit beaucoup plus ancré dans la ville de Valence. Parallèlement au programme officiel, d’autres institutions et groupes organisent d’autres événements, tels que des danses et musiques régionales.

Le 9 octobre coïncide avec le jour de la Saint Denís, la journée des amoureux de Valence. Il est typique de cette fête que les hommes donnent aux femmes ce qu’on appelle « Mocadorà », ou encore « Mocaorà », qui est le nom donné aux bonbons en massepain. Ces confiseries sont recueillis à l’intérieur d’un mouchoir, en forme de fagot, fermé par un nœud ou un anneau.

Chaque année, les confiseurs valenciens préparent des milliers et des milliers de ces figurines en massepain. Curieusement, on peut dire que pour cette journée, plus de 70 000 kilos de massepain sont utilisés pour fabriquer environ 200 000 « mocadoràs », qui sont ensuite offerts en cadeau aux épouses, aux petites amies ou aux mères.

Vous souhaitez acheter une maison ou un appartement à Valence, contactez-nous !

Source : LasprovinciasVisitValencia