L’impact du secteur audiovisuel sur l’immobilier à Madrid

L’industrie audiovisuelle espagnole est en plein essor dans le monde. Madrid est la neuvième ville la plus attractive au monde pour le secteur des médias, selon le rapport Media Cities préparé par le cabinet de conseil immobilier Savills, qui analyse les principales villes où le cinéma, la télévision et la musique sont produits. Los Angeles, New York et Londres sont en tête du Top 3 mondial des principales villes du monde en matière de production audiovisuelle.

En Europe, la capitale espagnole occupe la troisième place, derrière Londres et Paris et devant Berlin et Dublin. À Madrid, où Netflix a ouvert son premier siège de production en Europe en 2019, The Mediapro Studio a également inauguré le studio international du groupe ; et idem pour Viacom International Studios. Pour l’Office du cinéma de Madrid, la ville a de réels atouts : 3 000 heures d’ensoleillement par an, incitations fiscales jusqu’à 30%, nombre élevé d’emplacements extérieurs (parcs, jardins) et liaisons de transport dans toute la ville. Rien qu’au premier semestre 2019, les rues de Madrid, ont accueilli le tournage de 44 séries et 22 longs métrages.

Le secteur des médias et de l’immobilier

Le prix et la disponibilité des studios, la location de bureaux dans les zones privilégiées et le coût de la vie sont des facteurs qui influencent le choix de l’emplacement des espaces de production et de bureaux, dans le cas des entreprises de taille moyenne. De même, un coût de la vie élevé influe également sur la décision des professionnels de déménager pour chercher des opportunités d’emploi. Cependant, il existe un équilibre dans lequel bon nombre des villes les plus chères du monde concentrent une grande partie des opportunités et des talents créatifs, qui à leur tour encouragent la créativité et l’innovation.

Sur les 20 villes médiatiques du classement Savills, New York a le coût de la vie le plus élevé et Bollywood le plus bas. Madrid occupe la 16e place de cet autre classement, en étant la ville européenne avec le coût de la vie le plus bas. Le cabinet international de conseil en immobilier souligne que Pékin, Montréal et Madrid – toutes avec un faible coût de la vie par rapport aux principales villes du classement – pourraient monter dans le classement si, dans les années à venir, le coût de la vie commençait à y être plus rentable pour les talents créatifs du secteur de la production de contenu.

Le rapport montre que, de la même manière que la demande de contenu a augmenté avec la pandémie, l’importance croissante de la technologie dans sa production a également un effet sur le lieu et la façon dont ce contenu est préparé. Les studios choisissent de plus en plus de s’installer dans des bâtiments industriels et des centres de distribution désaffectés. Par conséquent, une utilisation plus innovante de l’espace, associée à une expansion dans des zones à faible coût immobilier mais où des talents créatifs et technologiques peuvent être trouvés, seront deux des tendances clés du secteur au cours de la prochaine décennie.

Vous envisagez de vous installez à Madrid ?  Contactez-nous !

Source : Idealista