Pourquoi les étrangers continueront d’acheter en Espagne ?

L’arrivée de la crise sanitaire et économique provoquée par la Covid-19 a entraîné des changements divers dans le secteur immobilier. L’un d’eux est l’investissement à l’étranger sur le marché résidentiel espagnol.

Les dernières données fournies par el Colegio de Registradores de la Propiedad, établissent qu’au cours du premier trimestre 2020, les étrangers ont effectué plus de 14.850 achats de logements. Cela représente une légère diminution par rapport aux plus de 16.000 achats enregistrés à la même période l‘année dernière. En pourcentage, au cours des trois premiers mois de 2019, les étrangers ont représenté 12,20% du total des achats de logements. Au cours de la même période de 2020, le pourcentage est tombé à 12%, un changement minime.

L’Instituto de Valoraciones souligne plusieurs facteurs qui pourraient influencer l’intérêt des étrangers pour acheter en Espagne :

Des prix du logement plus attractifs par rapport à des grandes villes européennes 

Le prix moyen du logement dans les principales villes européennes selon les dernières données comparatives européennes publiées par Statista, pour le premier semestre 2019 était :

  • Londres : 16.420€/m2
  • Paris : 9.869€/m2
  • Munich : 7.999€/m2
  • Barcelone : 4 215€/m2
  • Madrid : 3.820€/m2

Ainsi, en Espagne, les dépenses nécessaires à l’achat d’un logement sont moins élevées que dans d’autres pays européens.

Destination côtière et ensoleillée, attractive en permanence

L’Espagne est une destination très intéressante pour les Européens grâce à ses bonnes conditions météorologiques et à son large éventail de propriétés dans des destinations côtières et ensoleillées. Sans aucun doute, cela a suscité l’intérêt des étrangers tels que les Britanniques ou les Français. En effet, au premier trimestre 2020, ils occupaient respectivement 1,52% et 1,01% du nombre total de logements achetés et vendus en Espagne, selon les données de l’Association des agents immobiliers, mobiliers et commerciaux d’Espagne. Ainsi, on peut penser que ce marché continuera à attirer l’intérêt d’acheteurs étrangers ayant de bonnes opportunités d’investissement.

Incertitude quant à la durée de la situation actuelle et à l’impact sur l’économie 

La digitalisation du secteur a entraîné une nouvelle tendance dans la commercialisation des logements. En effet, elle est basée sur la mise en place de visites virtuelles et la signature de contrats à distance, facilitant les transactions de logement entre agents et investisseurs partout dans le monde. 

Cependant, la crainte d’une nouvelle période de confinement ne permet pas de quantifier l’impact que tout cela aura sur l’économie et surtout sur le secteur immobilier. Il faut donc rester vigilant.

L’objectif de l’investissement évolue

On s’attend à un changement dans l’objectif des investisseurs. D’une part, les locations touristiques pourraient voir leur demande affectée par la reprise d’autres alternatives telles que la location traditionnelle à moyen ou long terme. Toutefois, cette décision dépendra du profil de l’investisseur et de la durée estimée de son activité. Ce changement d’objectifs d’investissements pourrait affecter davantage les acquéreurs à la recherche d’un bien immobilier en tant qu’investissement que ceux à la recherche d’une résidence secondaire, qui continueront à privilégier l’implantation de ceux-ci dans les zones côtières.

Pour tout achat d’appartement ou de maison à Valencia, Séville, Malaga ou Minorque, contactez-nous ! 

Sources : Idealista News, Le Courrier d’Espagne