Pourquoi pensez-vous que votre maison vaut plus que celle de votre voisin ? L’effet de dotation l’explique

L'effet de dotation un impact sur nos prises de décisions

Avez-vous déjà essayé de prendre la pelle d’un petit garçon qu’il a trouvée au parc et avec laquelle il joue ? Il refuse généralement de vous la donner. Le moyen le plus couramment utilisé consiste alors d’essayer de l’échanger contre quelque chose. La réponse sera généralement non, à moins qu’il n’obtienne un substitut qui ait beaucoup plus de valeur que celui qui est maintenant sa pelle.

Sans le savoir, vous et le petit êtes tombés en proie à l’effet de dotation, un biais cognitif des finances comportementales étroitement lié à l’aversion pour la perte. Ce comportement, nous donne beaucoup plus de mal à lâcher prise sur tout ce que nous considérons comme étant le nôtre.

Qu’est-ce que l’effet de dotation ?

L’effet de dotation affecte notre capacité à analyser et à prendre des décisions. C’est un comportement qui nous donne tendance à valoriser davantage un bien que nous possédons par rapport à un autre.

Pour mieux le comprendre, il suffit de penser à votre appartement ou à votre maison.

Combien les vendriez-vous ?

Maintenant, pensez à la maison de votre voisin. Payeriez-vous la même somme que la vôtre ? Le plus souvent, on lui accorde une valeur moindre. On peut d’ailleurs constater l’énorme différence entre ce que les vendeurs demandent et ce que les acheteurs sont prêts à payer. C’est pourquoi le marchandage est une monnaie d’outil commune.

Qu’est-ce qui provoque l’effet de dotation ?

Pourquoi donnons-nous plus de valeur à ce que nous possédons déjà qu’à ce qui ne nous appartient pas encore ?

La première chose qui nous vient habituellement à l’esprit est la valeur sentimentale des souvenirs que nos affaires nous apportent. Il est donc normal que vous accordiez plus de valeur à votre maison qu’à celle de votre voisin. En fin de compte, vous y transportez tout un bagage de souvenirs et votre cerveau est également programmé pour conserver les bons moments.

Nous savons aujourd’hui, que l’effet de dotation nous affecte même si nous avons possédé le bien que quelques instants. 

La conclusion : il est plus difficile pour nous de nous séparer des choses une fois qu’un certain lien est créé avec la propriété.

Le lien avec le biais d’aversion aux pertes

Une partie de cette douleur est liée au biais d’aversion aux pertes, l’un des plus forts biais affectant l’ensemble de notre système décisionnel. Lorsque nous abandonnons quelque chose que nous considérons comme nôtre, nous l’associons à une perte, et parce que nous détestons perdre, nous lui accordons une plus grande valeur.

L’effet de dotation sur vos investissements

L’effet de dotation affecte-t-il vos finances personnelles ? Oui, et peut-être plus que vous ne le pensez. Garder ses biens peut conduire à des erreurs financières.

Si vous vendez votre maison, l’effet de dotation peut en faire baisser le prix et vous faire perdre du temps pour la vendre. Si les prix baissent pendant cette période, comme cela a été le cas après l’éclatement de la bulle immobilière, vous perdrez de l’argent chaque jour où vous ne vendrez pas.

Dans notre vie quotidienne, l’effet de dotation et l’aversion à la perte, s’appliquent également aux petites améliorations que nous conquérons. C’est pourquoi il nous est si difficile de faire des changements qui signifient un revers, comme déménager dans une maison plus petite ou un appartement. Ces changements sont des pertes qui, en outre, ont une valeur émotionnelle beaucoup plus élevée pour nous car ce sont nos habitudes.

Est-il possible de lutter contre l’effet de dotation ? La vérité est qu’il n’y a pas de formule magique pour y parvenir, si ce n’est d’en être conscient et, dans la mesure du possible, de rechercher quelle est la valeur réelle des choses par rapport à la valeur perçue.

Faire appel à un professionnel pour vendre son bien. 

Afin d’être plus détaché de la valeur de son bien, il est important d’avoir un oeil extérieur et expert du marché de l’immobilier Espagnol. De plus, vendre son bien sur un marché étranger n’est pas souvent le plus facile. 

C’est pourquoi nos équipes sont là pour vous aidez à vendre votre bien à sa juste valeur par rapport à celle du marché Espagnol. Contactez-nous !

Source : En Naranja