Résidences secondaires : nouveaux besoins suite au Covid-19

« La réponse à la demande du marché immobilier dépend de différents facteurs tels que le l’avancement dans les phases de déconfinement, la situation financière des acheteurs potentiels, les chiffres de l’emploi, l’impact sur l’investissement, etc. »

« Cependant, ce qui est certain, c’est que les besoins en matière de logement ont changé et, suite au confinement, d’autres priorités sont apparues et sont à prendre en considération lors de l’acquisition d’une nouvelle propriété ». C’est ainsi que débute la dernière étude du portail immobilier Solvia , dans laquelle elle assure que les changements atteignent autant la résidence principale que secondaire.

Selon ce portail, les petites maisons de plage perdent de leur éclat en tant que résidences secondaires idéales. En revanche, la demande de logements à l’intérieur des terres ou sur la côte augmente, dans lesquels le propriétaire peut passer une bonne partie de l’année et où il y a suffisamment d’espace pour le télétravail.

« Le recours au télétravail a fait des résidences secondaires une alternative dont elles ne sont plus seulement accessibles que pour le week-end ou les jours fériés . Désormais, grâce à l’augmentation prévisible de la mise en œuvre du télétravail lors du retour à la « nouvelle normalité », ce type de bien va prendre une plus grande importance. Surtout cet été et après plusieurs mois de confinement, les propriétaires s’installent dans leurs résidences secondaires pour profiter de la saison estivale », précise l’étude.

Et il ajoute que « cette augmentation de l’utilisation des résidences secondaires donnent lieu à des modifications des besoins : besoin d’espace, de salles de travail, de lumière ou d’extras supplémentaires ».

Voici les principaux intérêts et motivations qui vont désormais marquer la recherche d’une résidence secondaire :

1- Des appartements plus spacieux avec de la place pour travailler

Solvia rappel que traditionnellement, les résidences secondaires sur la côte étaient de petites propriétés ne dépassant pas 50 m2 avec une seule pièce. 

A présent, la priorité sera d’avoir plus de surface, de flexibilité et, surtout, des pièces ouvertes, qui « non seulement fourniront une plus grande sensation d’espace, mais augmenteront également la luminosité de la maison et aideront à créer des environnements plus accueillants ». Il pense également que l’on cherchera également à ce que les résidences secondaires comprennent des pièces pouvant être adaptées comme espace de travail, salle de jeux ou espace détente, aussi bien dans les zones côtières que rurales.

2- Une décoration soignée et sur mesure 

Une autre tendance mise en évidence par l’étude est celle de la fin du recyclage des meubles et objets décoratifs issus de la première maison ou des dons familiaux. Ainsi, il soutient que « son design prendra sa propre personnalité et les dépenses sur sa décoration seront plus importantes, car l’objectif est d’en profiter beaucoup plus longtemps ».

3- La présence d’espaces extérieurs 

L’étude souligne que « après des semaines de confinement, les futurs acheteurs apprécient beaucoup plus le fait d’avoir des extérieurs (balcons, terrasses, patios, petits jardins…). Avoir ce petit plus, c’est bénéficier de multiples avantages : la possibilité de faire depuis chez soi de l’exercice en plein air, faire un petit jardin, organiser des réunions de famille…».

4- Un engouement pour la lumière naturelle et l’efficacité énergétique

Alors que l’éclairage naturel n’ait pas été une priorité absolue dans les résidences secondaires jusqu’à présent, il occupe désormais une place centrale en raison de son influence sur la santé physique et mentale. La lumière naturelle favorise également la concentration au travail et réduit les dépenses en électricité.

En outre, on s’intéresse de plus en plus aux logements qui sont efficaces sur le plan énergétique et qui ont une bonne isolation acoustique.

En ce sens, l’étude souligne que « maintenant que vous allez passer plus de temps dans cette « résidence secondaire », les économies et la diminution des dépenses énergétiques  joueront un rôle plus important. D’où l’importance de disposer de solutions telles que des appareils à faible consommation, une isolation thermique, une technologie intelligente avec des systèmes programmables… L’installation de systèmes d’isolation acoustique va également se développer, afin de garantir un confort intérieur ».

5- L’utilisation de matériaux naturels

Enfin, l’étude conclut que « la qualité et le type de matériaux utilisés constituent d’autres critères influençant le choix d’une nouvelle propriété. Le fait de rester plus longtemps à la maison a conduit à une augmentation du souci de la pollution dans les espaces fermés. Une considération qui se reflétera également dans les résidences secondaires. Par conséquent, plus que jamais, il sera apprécié qu’une propriété soit fabriquée à partir de matériaux naturels, sans substances toxiques et inoffensives. 

Source : Idealista news