Situation sanitaire et restrictions en Espagne : état des lieux et actualités

Face à la propagation des nouveaux variants du Covid-19, la quasi-totalité des pays de l’Union Européenne se voient obligés de renforcer leurs mesures de restrictions pour tenter d’amortir le nombre croissant de contamination. C’est le cas de l’Espagne, dont l’ensemble du territoire national est soumis à un état d’urgence sanitaire jusqu’au 11 mai.  

Décrété par le gouvernement, cet “estado de alarma” permet à l’exécutif espagnol de fixer des mesures de restrictions évolutives en fonction de la propagation du virus. Et comme vous pouvez vous en douter, la situation sanitaire évolue rapidement, il est donc recommandé de s’informer régulièrement des dispositions prises dans chaque communauté autonome. 

Puisque vous êtes nombreux à nous contacter afin de savoir quelles sont les mesures de restrictions décrétées, et quelles sont les conditions de mobilité à respecter entre l’Espagne, la France, la Belgique, la Suisse etc… Nous avons décidé de vous faciliter la tâche, en vous proposant ce récapitulatif complet basé sur les informations des différents sites officiels, qui sera actualisé toutes les semaines en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Vous vous posez des questions au sujet de l’impact du covid sur le marché immobilier ? Retrouvez ici notre bilan 2020, et nos prédictions pour 2021 !

Conditions de mobilité entre LA FRANCE et l’ESPAGNE

Entrée sur le territoire espagnol depuis la France

Par voie aérienne :

Tout voyageur souhaitant entrer sur le territoire espagnol doit être en possession d’un test PCR négatif effectué dans les 72h avant le départ du vol, et remplir le formulaire Formulaire de Contrôle Sanitaire (FCS) personnel et non transférable, en mentionnant bien les références du vol choisi.

Une fois rempli le formulaire, le voyageur se verra délivrer un QR code, nécessaire à l’embarquement dans l’avion. Aucune mise en quarantaine à l’entrée sur le territoire espagnol n’est en vigueur.

Par voie terrestre :

L’exigence de test PCR ne s’applique pas pour entrer sur le territoire espagnol en voiture, en bus ou en train. En revanche, il n’est pas possible de séjourner dans certaines régions traversées en voiture, même pour une seule nuitée.

Entrée sur le territoire français depuis l’Espagne

Par voie aérienne :

Depuis le 21 janvier, la France a décrété l’obligation d’être en possession d’un test PCR au résultat négatif effectué dans les 72h avant le départ du vol, pour pouvoir rentrer sur le territoire Français par voie aérienne. Il faudra donc effectuer un second test en Espagne si vous souhaitez vous y rendre pour visiter des biens.

  • Les tests PCR effectués en Espagne sont-ils remboursables ?

Les tests virologiques (RT-PCR) réalisés par des assurés lors d’un séjour dans un pays de l’Union européenne (UE) sont pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 60 euros. À votre retour en France, vous devez adresser le formulaire S3125 intitulé “Soins reçus à l’étranger” à votre caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), accompagné d’une facture acquittée et d’une prescription médicale ou d’un certificat médical obligatoire afin de justifier du caractère inopiné du test.  

  • Où faire un test à Valence ?

La réalisation d’un test PCR accompagné d’une prescription médicale coûte 70 euros à la clinique de l’Université Catholique de Valence (l’UCV). Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne sur leur site internet, ou par téléphone au +349 63 92 06 24.

Par voie terrestre :

Depuis le 31 janvier, les arrivées sur le territoire français sont conditionnées à  la présentation d’un résultat de test PCR négatif, réalisé 72 heures avant le départ.

Tout voyageur  arrivant sur le territoire français, en voiture, en bus, en avion ou en train, depuis un autre pays européen devra donc être muni d’un test. Sans test PCR négatif, le voyageur devra effectuer un test antigénique et s’isoler pendant 7 jours. En cas de non-respect de la septaine, le contrevenant s’expose à une amende de 135 euros.

Il existe 3 dérogations permettant de se soustraire à cette règle, les personnes concernées ont l’obligation de se munir d’un document leur permettant de justifier du motif : 

  • Déplacements d’une durée inférieure à 24 heures dans un périmètre défini par un rayon de 30 kilomètres autour du lieu de résidence
  • Déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test 
  • Déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

Les restrictions nationales

1. Confinement entre les communautés

Le 23 janvier dernier, le gouvernement espagnol déclarait “ Nous n’envisagerons pas un confinement strict ”.  Si le positionnement de l’exécutif espagnol semble clair, des mesures ont pourtant bien été prises pour freiner la propagation du virus à l’échelle régionale, et parfois même à l’échelle de certaines municipalités.

Un confinement territorial réglementant l’entrée et la sortie de plusieurs communautés autonomes est actuellement en vigueur, c’est-à-dire qu’il est strictement interdit d’entrer sur leur territoire ou de transiter par la communauté en question, sans l’un des justificatifs suivants.

2. Dérogations de déplacement entre les commutes autonomes confinées

Il existe tout de même divers motifs permettant de déroger à cette règle : 

  • Si vous avez besoin de faire une escale dans un aéroport avant d’atteindre votre destination finale : vous pouvez donc faire une escale à Madrid même si vous vous rendez à Valence.
  • En cas de nécessité d’achat de médicaments, de produits sanitaires et autres biens de première nécessité
  • Dans le cadre d’un rendez-vous médical 
  • Pour une consultation dans un cabinet vétérinaire dans le cas d’une urgence avérée 
  • En cas d’obligations professionnelles, administratives, juridiques ou judiciaires 
  • En cas d’obligations scolaires, universitaires et d’apprentissage 
  • En cas de nécessité de retour à la résidence habituelle 
  • En cas d’assistance à une personne vulnérable (âgée, mineure, personne placée en tutelle ou curatelle, personne handicapée) 
  • En cas de cas de force majeur avéré 
  • En vue d’accéder aux stations-service servant pour assurer les activités citées précédemment.

3. Les règles s’appliquant sur l’ensemble du territoire espagnol

L’ensemble du territoire espagnol (à l’exception des Canaries), est soumis aux règles de la « nueva normalidad », qui prévoient notamment :

  • Le port du masque obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans, dans les transports publics, ainsi que dans les espaces publics ou dans les lieux recevant du public, y compris les hôtels, les commerces et les plages, lorsqu’une distance d’un mètre cinquante ne peut être respectée entre deux personnes ;
  • Le port du masque obligatoire dans les véhicules, si les passagers ne résident pas dans le même foyer ;
  • Le respect des gestes barrières ;
  • La tenue de registres de passagers par les opérateurs de transports, conservés pendant quatre semaines. 

Les restrictions régionales, voire locales

1. Andalousie

Depuis le 23 novembre 2020, les entrées et sorties de la Communauté d’Andalousie ne sont pas autorisées, sauf motifs essentiels. 

  • Un couvre-feu s’applique de 22h à 07h.
  • La mobilité entre provinces d’Andalousie n’est pas autorisée entre 8 d’entre elles et les 8 municipalités del Campo de Gibraltar et d’Añora (province de Cordoue) sont confinées.
  • Les bars, les restaurants, les commerces et les cafétérias sont ouverts du matin jusqu’à 18h. Capacité d’accueil limitée. Le nombre de personnes à une même table est limité à 6. Le port du masque en terrasse est obligatoire.
  • Les visites privées aux maisons de retraite et hospices sont interdites. Les voyages touristiques ou les déplacements vers les résidences secondaires ne sont toujours pas autorisés.
  • Les écoles, collèges et autres établissements d’enseignement et d’apprentissage restent ouverts. En revanche, les universités dispensent leurs cours en ligne, seuls les examens sont en présentiel.
  • Les centres et complexes sportifs sont eux aussi soumis à une capacité d’accueil fixée à 50% au maximum tout en respectant, pour les activités collectives, des groupes inférieurs ou égaux à 6 personnes. Les mariages et cérémonies religieuses ne doivent pas rassembler plus de 30 personnes.
  • Les funérariums sont également soumis à des limitations de personnes.
  • L’ensemble des monuments, y compris l’Alhambra, est fermé.

2. Aragon

Un confinement territorial s’applique à la région : les entrées et sorties ainsi que les déplacements à l’intérieur de la Communauté autonome d’Aragon sont limités 

  • Un confinement provincial est en vigueur. Un confinement municipal s’applique à tout moment aux villes de plus de 10.000 habitants où le nombre de cas pour 100.000 habitants est supérieur à 250.
  • Un couvre-feu est instauré de 22h à 6h.
  • Les réunions sont limitées à 4 personnes
  • Les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés, toutes les activités doivent cesser à 18h (commerce, restauration, bibliothèques, cinémas, spectacles….) à l’exception des spectacles ayant commencé avant 18h
  • La capacité d’accueil des musées, cinémas, théâtres, bibliothèques, salles d’exposition, lieux de culte, commerces, hôtels et restaurants est limitée. La consommation à l’intérieur des établissements est interdite, et un maximum de 4 personnes par table est autorisé.
  • La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite, de même que fumer sur la voie publique si une distance interpersonnelle de deux mètres ne peut être respectée.
  • Dans les transports publics, les passagers doivent être tous assis et n’occuper que la moitié des sièges.

3. Baléares

Restrictions concernant les quatre îles :

  • La capacité d’accueil de tous les lieux recevant du public est réduite pour toutes les îles (y compris les centres commerciaux, les gymnases et les églises). 
  • Les lieux de loisirs nocturnes restent fermés, ainsi que les plages et parcs de 21h00 à 07h00.
  • Il est interdit de fumer dans la rue, sur les terrasses de restaurants et dans les espaces fermés, publics ou privés, qui accueillent du public. Il est également interdit de consommer des aliments et boissons dans les transports publics, les installations sportives et culturelles, et en espaces fermés.

Restrictions spécifiques par île :

  • Majorque et Ibiza : Couvre-feu de 22h à 6h. Les réunions avec des personnes extérieures à la famille sont interdites. Les restaurants sont fermés. Les hôtels peuvent ouvrir l’intérieur de leurs restaurants en les réservant à leur clientèle et avec une capacité d’accueil réduite.
  • Minorque : Couvre-feu de 22h à 6h. Les réunions de plus de 6 personnes provenant de plus de 2 familles sont interdites. Les terrasses des restaurants sont ouvertes avec des capacités d’accueil réduites, il est interdit d’être plus de 6 personnes à table et leur heure de fermeture maximale est fixée à 22h.
  • Formentera : Couvre-feu de minuit à 6h. Les réunions de plus de 6 personnes sont interdites. Les restaurants sont ouverts avec des capacités d’accueil réduites, il est interdit d’être plus de 6 personnes à table et leur heure de fermeture maximale est fixée à minuit.

4. Canaries

En complément des mesures nationales, l’accès aux plages peut être réduit et contrôlé afin de respecter une distanciation sociale.

  • Accès réduit, depuis le 16 janvier 2021, à Gran Canaria et Lanzarote (entrée et sortie interdites sauf motifs essentiels énumérés en introduction). Un couvre-feu est également instauré de 22h00 à 6h00 (Gran Canaria et Lanzarote) ou de 23h00 à 6h00 (Tenerife et Fuerteventura), le nombre maximum de personnes pouvant se réunir est de 6 (4 pour l’île de Tenerife, Gran Canaria et Lanzarote), et les cafés et restaurants ne peuvent recevoir qu’en terrasse.
  • Le décret-loi 17/2020 du 29 octobre, approuvé par le gouvernement des Canaries, établit qu’à partir du 14 novembre 2020, toutes les personnes âgées de plus de six ans, quelle que soit leur nationalité, et qui ne proviennent pas du territoire de la Communauté autonome des Canaries, doivent présenter un test négatif PCR (le test antigénique n’est plus accepté) à la COVID-19, effectué dans un délai maximum de 72 heures avant leur arrivée dans un établissement d’hébergement touristique.
  • Les personnes résidant dans la Communauté autonome des Canaries et les non-résidents pouvant démontrer qu’ils se trouvent sur les îles depuis plus de 15 jours, sont dispensés de présenter ce test s’ils déclarent, sous leur responsabilité, qu’ils n’ont pas quitté le territoire de la communauté au cours des 15 derniers jours précédant leur arrivée dans cet établissement et que pendant cette période ils n’ont pas présenté de symptômes compatibles avec la COVID-19.
  • Ces personnes ont par ailleurs l’obligation de télécharger l’application Radar COVID-19 sur leur appareil mobile, qu’elles doivent maintenir active pendant toute la durée de leur séjour aux Canaries et pendant au moins 15 jours après avoir quitté le territoire. Consulter le site du gouvernement de la communauté autonome.

5. Cantabrie

Un confinement territorial s’applique actuellement à la région.

  • Les entrées et sorties ainsi que les déplacements à l’intérieur de la Communauté autonome sont limités (motifs essentiels seulement).
  • Les commerces de grandes surfaces (+ de 400 m2) sont fermés les samedis et dimanches.

6. Castille-et-Léon

Un confinement territorial s’applique à la région.

  • Les entrées et sorties ainsi que les déplacements à l’intérieur de la Communauté autonome sont limités (motifs essentiels seulement). 
  • Les habitants sont invités à rester à leur domicile et le couvre-feu a été avancé à 20h00.

7. Castille-La-Manche

Un confinement territorial s’applique actuellement à la région.

  • Les entrées et sorties de la Communauté autonome sont limitées (motifs essentiels seulement).

8. Catalogne

Depuis le 7 janvier et jusqu’au 7 février.

  • Couvre-feu de 22h00 à 6h00.
  • Poursuite de l’interdiction d’entrer ou sortir du territoire catalan, sauf en cas de transit (les visites familiales ne figurent plus parmi les justifications dérogatoires, mais le fait de regagner son lieu de résidence habituel est autorisé).
  • Interdiction de sortir de sa municipalité de résidence sauf cas dérogatoires limitatifs (dont obligations professionnelles attestées par l’employeur lorsque le télétravail n’est pas possible). Il est possible de se rendre sur le territoire d’une municipalité limitrophe dans le cadre d’activités physiques en plein air (course, vélo).
  • Fermeture des centres commerciaux et des commerces dont la superficie est supérieure à 400m2, les commerces dont la superficie est inférieure à 400m² demeurent ouverts en semaine.
  • Les cafés et restaurants ne sont ouverts que pour les services du petit-déjeuner et du déjeuner.
  • Fermeture de tous les commerces non essentiels les samedis et dimanches.
  • Interdiction de toute réunion sociale de plus de 6 personnes, provenant de deux « bulles » différentes au maximum.
  • Fermeture des espaces sportifs fermés.
  • Interdiction de toute activité culturelle populaire et traditionnelle, même en extérieur.

9. Communauté Valencienne

La fermeture terrestre de la région a été prolongée jusqu’au 15 février prochain, il n’est possible de se rendre dans la communauté autonome que pour des motifs dûment justifiés.

  • Couvre-feu de 22h jusqu’à 6h
  • Confinement dans 29 localités particulièrement touchées par le virus. 
  • A compter du 25 janvier et jusqu’au 15 février prochain, les hôtels et restaurants sont fermés ; en revanche, les services de vente à emporter restent disponibles. 
  • Les commerces non essentiels ferment à 18 heures. 
  • L’ensemble des installations sportives ne reçoit plus de public. 
  • S’agissant des lieux publics et privés tant en extérieur qu’en espace fermé, les réunions sont limitées à deux personnes au maximum.
  • Les villes de la communauté de plus de 50.000 habitants sont confinées les fins de semaine, du vendredi 15h au lundi matin à 6h et les jours fériés. Cela signifie qu’il n’est pas possible de rentrer ou de sortir des villes concernées par voie terrestre, à moins d’être en possession d’une dérogation.

10. Galice

Depuis le 15/01/2021 :

  • Couvre-feu avancé à 22h00
  • Fermeture des bars et restaurants à 18h00
  • Fermeture des commerces à 21h30
  • Réunion limitées à 4 personnes

A l’échelle locale, plusieurs municipalités des Provinces de La Corogne, d’Ourense, de Lugo, et de Pontevedra sont confinées. Les déplacements y sont limités aux motifs professionnels et de force majeure. Bars et restaurants n’acceptent de clients qu’en terrasse.

11. La Rioja

Confinement périmétrique de la totalité des municipalités. Seuls les déplacements professionnels et de force majeure sont autorisés :

  • Auto-confinement de toute la population recommandé par les autorités locales.
  • Interdiction de tout regroupement ou réunion de personnes n’appartenant pas à un même foyer.
  • Fermeture des commerces non-essentiels.
  • Fermeture des centres commerciaux les fins de semaine.
  • Fermeture des bars et des restaurants.

12. Madrid

Depuis le 25 janvier et jusqu’au 14 février.

  • Couvre-feu de 22h00 à 6h00 du matin 
  • Fermeture de tous les bars et restaurants à 21h00
  • Les déjeuners au restaurant rassemblant plus de 4 personnes sont interdits 
  • Les rassemblements privés à domicile sont également interdits aux personnes extérieures au foyer, sauf pour assistance médicale.

13. Murcie

Un confinement territorial s’applique actuellement à la région :

  • Les entrées et sorties de la Communauté autonome sont limitées (motifs essentiels seulement) 
  • Un couvre-feu est en vigueur à partir de 22h. 
  • Les commerces et activités non essentiels sont fermés à 18h en semaine et totalement fermés durant le week-end.

14. Navarre

Le gouvernement régional de Navarre a annoncé le confinement territorial de la région à compter du 22 octobre : 

  • Les entrées et sorties du territoire de Navarre sont interdites, à l’exception des déplacements professionnels et sanitaires essentiels et motivés.
  • Fermeture complète des bars et des restaurants 
  • Fermeture des commerces à 21h 
  • Fin des activités sportives, récréatives et culturelles à 21h.

Par ailleurs, depuis le 14 janvier 2021, et jusqu’à nouvel ordre, par arrêté du Préfet des Pyrénées Atlantiques, la circulation de tous véhicules et piétons est interdite sur plusieurs points de passage transfrontaliers.

15. Pays Basque

Depuis le 27 octobre 2020, et pour une durée de 15 jours renouvelable, les autorités ont adopté un nouveau train de mesures destinées à limiter les déplacements et les regroupements :

  • Interdiction de circulation des personnes durant les horaires nocturnes, entre 22h et 6h 
  • Interdiction des réunions publiques ou privées de plus de 6 personnes 
  • Interdiction des entrées et sorties du territoire régional, à l’exception des déplacements pour motifs professionnels, sanitaires et de force majeure (assistance à personnes dépendantes) 
  • Déplacements autorisés à l’intérieur de la province de résidence uniquement.
  • Ouverture des bars et restaurants (à l’exception des municipalités encore en zone rouge), de 6h à 20h, dans la limite de 50% de la capacité à l’intérieur, et 100% en terrasse.

Par ailleurs, depuis le 25 janvier, un confinement périmétrique entre en vigueur dans la totalité des municipalités basques. Les entrées et sorties des villes sont donc interdites, sauf déplacements professionnels et de force majeure.

Sources : Ambassade de France ; France Diplomatie ; Consulat Général de France à Madrid ; Ministerio de Sanidad español