Quels sont les différents types de visas en Espagne ?

picto agence immobilière valence

En vertu de la loi sur la liberté de circulation, si vous êtes ressortissant d’un des pays de l’Union Européenne (UE) ou de l’Espace Économique Européen (EEE), c’est-à-dire de tous les pays de l’UE plus l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège, ou de la Suisse, vous n’avez pas besoin de visa ou d’un autre permis pour visiter, vivre, travailler ou étudier en Espagne.

Les citoyens de l’UE/EEE et les Suisses qui s’installent en Espagne devront s’inscrire auprès des autorités et obtenir un numéro d’identité nationale (NIE).

Afin de pouvoir étudier, vivre ou travailler en Espagne, les ressortissants non européens doivent obtenir un visa. Nous allons dans cet article vous présenter les différents types de visas qui vous permettront de réaliser vos activités souhaitées.

SOMMAIRE

  1. Le Visa d’étudiant
  2. Visa d’auto-entrepreneur
  3. Visa sans but lucratif

Il existe 2 types de visas différents, les visas de long séjour et les visas de court séjour. Nous allons dédier cet article aux visas de long séjour en Espagne qui vous permettront d’étudier, mener des recherches, travailler ou simplement y vivre et profiter du soleil !

L’un de ces visas les plus connus est le Golden Visa. Nous y avons d’ailleurs consacré tout un article disponible ici.

Homme se renseignant sur les visas en espagne

1.     Le Visa d’étudiant

Parmi les différents types de visas, nous avons décidé de commencer par le visa d’étudiant. Il s’agit d’un visa qui permet à l’étudiant de rester en Espagne pendant une période de plus de 90 jours pour réaliser ou prolonger ses études dans un centre éducatif reconnu par l’état en Espagne, dans le cadre d’un programme à plein temps, menant à l’obtention d’un diplôme ou d’un certificat d’études.

Vous pouvez demander un visa d’étudiant si vous allez suivre un cours universitaire, un master, un doctorat ou d’autres types de cours de courte durée.

Vous pouvez introduire votre demande auprès du consulat espagnol situé dans votre pays d’origine. Mais il est également possible d’introduire une demande pendant les 60 premiers jours suivant votre entrée dans le pays.

Afin de compléter votre demande, vous devrez principalement fournir :

  • Passeport complet et valide, reconnus comme valables en Espagne, avec une validité minimale qui couvre la période pour laquelle le séjour est demandé ;
  • documents attestant que vous disposez des moyens financiers nécessaires pour la période demandée et pour votre retour dans votre pays d’origine ;
  • preuve d’inscription dans un centre éducatif reconnu par l’état ;
  • dans le cas où l’étudiant est mineur, il sera nécessaire d’apporter une autorisation des parents ou du représentant légal ;
  • document accréditant que vous avez une assurance maladie ;
  • extrait de casier judiciaire délivré par les autorités du pays d’origine ou du pays où vous avez résidé au cours des cinq dernières années.

Le délai maximum pour la notification de la décision est d’un mois à compter du jour suivant la date de dépôt de la demande auprès du bureau consulaire compétent pour le traitement. Si l’administration n’a pas donné de réponse expresse dans ce délai, on peut considérer que la demande a été rejetée pour cause de silence administratif.

Dans tous les cas, vous devez tenir compte du fait que la durée du séjour accordé sera égale à celle des études à entreprendre, avec une limite maximale d’un an. Ce délai peut être prolongé de 2 à 4 ans en fonction de l’université et du diplôme.

Ce type de visa ne peut être renouvelé que si vous allez étudier dans la même université après l’expiration du premier permis ou si vous demandez un diplôme supérieur.

Si le séjour dure plus de six mois, vous devez demander un numéro d’identité (NIE) dans le mois suivant votre entrée en Espagne, au bureau des étrangers ou au commissariat de police de la province où l’autorisation a été délivrée.

2.     Visa d’auto-entrepreneur (autónomo)

Il s’agit d’un permis de séjour et de travail temporaire permettant à un étranger non résident en Espagne d’exercer une activité lucrative pour son propre compte (indépendant).

L’autorisation initiale est pour une période d’un an et sera limitée à une zone géographique de la Communauté autonome et à un secteur d’activité.

Vous pouvez introduire votre demande auprès du consulat espagnol correspondant à votre lieu de résidence.

Afin d’introduire la demande, il faut compléter le formulaire EX-07 et y joindre les documents suivants :

  • Passeport complet et valide, reconnus comme valables en Espagne ;
  • documents prouvant que vous possédez la qualification professionnelle légalement requise ou une expérience suffisante et avérée dans l’exercice de l’activité professionnelle, ainsi que, le cas échéant, l’appartenance à une association professionnelle ;
  • preuve que l’investissement prévu pour la réalisation du projet est suffisant et qu’il aura un impact, le cas échéant, sur la création d’emplois ;
  • prouver que vous disposez de ressources économiques suffisantes pour votre logement et nourriture ;
  • extrait de casier judiciaire délivré par les autorités du pays d’origine ou du pays où vous avez résidé au cours des cinq dernières années.

Le délai est de trois mois à compter du jour suivant la date à laquelle la demande a été introduite. Une fois ce délai écoulé sans que l’administration ait procédé à la notification, il peut être entendu que la demande a été rejetée pour cause de silence administratif.

L’autorisation de travail indépendant peut être renouvelée, à l’expiration, lorsque la continuité de l’activité ayant donné lieu à la première autorisation est démontrée ;

La demande de renouvellement doit être introduite dans les 60 jours civils précédant la date d’expiration du premier visa. L’introduction de la demande dans ce délai prolonge la validité du visa précédent jusqu’à ce que la procédure soit résolue.

Guide de l'acheteur

3.     Visa sans but lucratif

Il s’agit d’une autorisation demandée par les étrangers dans leur pays d’origine. Cette autorisation leur concède le droit de résider en Espagne sans pour autant être dans l’obligation d’exercer d’activité professionnelle.

La demande doit être introduite auprès du consulat du lieu de votre résidence.

  • Passeport complet et valide, reconnus comme valables en Espagne, avec une validité minimale d’un an ;
  • extrait de casier judiciaire délivré par les autorités du pays d’origine ou du pays où vous avez résidé au cours des cinq dernières années ;
  • documents attestant que vous disposez des ressources économiques suffisantes pour la période demandée et pour votre retour dans votre pays d’origine ;
  • assurance maladie qui vous couvre durant toute la période du séjour.

 

Le délai de notification de la décision est de trois mois à compter du jour suivant la date de son inscription au registre de l’organisme chargé de son traitement. Une fois ce délai écoulé sans réponse expresse de l’administration, il peut être entendu que la demande a été rejetée pour cause de silence administratif.

Afin de procéder au renouvellement, il faut introduire une demande auprès de l’Office des étrangers compétent dans les 60 jours civils précédant la date d’expiration du premier visa. L’introduction de la demande dans ce délai prolonge la validité de l’autorisation précédente jusqu’à ce que la procédure soit résolue.

Attention, si vous êtes accompagné de mineurs, ces derniers doivent absolument être scolarisés durant votre séjour en Espagne. Dans le cas contraire, le renouvellement sera refusé.

Une question sur les visas en Espagne ?

    J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité.