Fiche pratique : Les taxes lors d’un achat immobilier en Espagne 2019-03-14T09:59:18+01:00

Fiche pratique :

Les taxes lors d’un achat immobilier en Espagne

Lors d’un achat en Espagne, il y a plusieurs frais à prévoir :
  • Les frais de notaire
  • Les frais d’avocat (le cas échéant)
  • Les frais d’agence (le cas échéant)
  • Les taxes
Les frais de notaire à prévoir?
Ils sont réglementés par la loi. En effet en Espagne, il n’existe pas de concurrence entre les notaires et la première consultation est gratuite.
Les frais de notaire ne sont donc pas un critère pertinent pour choisir son notaire.
Aussi, privilégiez un notaire parlant le français, si possible.
Comptez environ 1,5-2% du prix d’achat. Ce qui comprend les honoraires du notaire et les frais d’enregistrement au registre de la propriété.
Les frais d’avocat à prévoir ?
Contrairement au notaire, les frais peuvent varier d’un avocat à l’autre. Globalement, ils représentent environ 1% du prix d’achat, mais cela peut être plus élevé selon la taille du cabinet, les services demandés et la réputation de l’avocat.
Plus encore que pour un notaire, il est important d’être accompagné par un avocat qui parle français.
Les honoraires d’une agence immobilière
En Espagne, les honoraires d’une agence ne sont pas réglementés. Cela peut donc grandement varier selon les régions, les agences et le type de bien. Comptez environ 2.5 ou 3% sur Valence par exemple.
Les autres taxes à prévoir
Pour l’achat d’un bien immobilier en Espagne vous devez prévoir environ 10 à 15% de taxes et de frais juridiques.
En Espagne, pour l’achat d’un bien neuf, on applique une TVA de 10% et une taxe de 1,5% sur les actes notariés.
Pour l’achat d’une maison ancienne, il faut s’acquitter de l’ITP (impôt sur le transfert de propriété) allant de 6% à 10% selon la Communauté Autonome.
Par la suite, il faudra aussi prendre en compte les taxes annuelles, comme l’IBI (taxe foncière).

Vous avez un projet d'achat en Espagne ? Parlons-en !