La Mythique Casa del médico

La Mythique Casa del médico

L’un des édifices les plus singuliers de Valencia se trouve sur l’Avenida del Puerto, numéro 24, dans le quartier de Mestalla. C’est certes l’un des endroits les plus chers de la ville, mais il y cache un palais, le Palacete de Burgos, plus connu dans le langage populaire comme la Casa del médico.

 

Levez la tête si vous passez à pied ou en voiture tout au début de l‘Avenida del Puerto en direction de la mer et vous serez frappés par une tourelle hexagonale qui détonne un peu dans le décor. Ce bijou architectural édifié en 1924 se trouve là, niché entre une pharmacie et un hôtel de luxe. Cet édifice de style romantique est depuis longtemps classé par les monuments historiques espagnols. Restauré en 1994, il a été mis en vente en 2014 et a trouvé preneur pour 1,5 million d’euros. Et comme tout au long de sa longue vie, ce sont des particuliers qui y résident aujourd’hui. Impossible de le visiter donc.

Mais rien n’empêche de vous le faire découvrir virtuellement à l’aide des photos ci-contre. Sachez donc que le Palacete Burgos doit son nom officiel à sa propriétaire, mais comme le petit palais fut acheté par le doctor José María Aragón, célèbre figure locale qui fut le chirurgien des toréros de la Plaza de Toros, son nom devint rapidement la casa del médico.

Cette perle de 750m2 dotée en plus d’une terrasse de 150m2 et comprenant de nombreux détails modernistes comme ses portes et escaliers en bois est l’œuvre de l’architecte Javier Goerlich Lleó. Peu connu en 1924, il deviendra par la suite l’un des architectes les plus courus de la ville au point d’avoir donné son visage au centre historique avec notamment la construction de la place de l’Ayuntamiento dans les années 30.

tourelle d'époque

Protégée par des dragons

De l’extérieur, vous pouvez facilement admirer sa tourelle hexagonale protégée par des gargouilles en forme de dragon, un animal fantastique très présent dans les constructions modernistes de Valencia. À l’intérieur, l’édifice compte 20 pièces pavées de mosaïques ou de sols en marbre et ornées de fenêtres aux vitraux mettant en valeur l’artisanat valencien. D’immenses portes-fenêtres donnent sur un jardin de 200m2 et un garage pouvant accueillir quatre véhicules. Deux étages sont depuis la rénovation accessibles par un ascenseur, et l’on y trouve dix chambres et cinq salles de bains.

Chaque pièce est un petit bijou d’art nouveau, avec des détails uniques comme ses frises, ses vitraux, ses poutres entrelacées qui soutiennent le toit en bois. Sur la terrasse supérieure a été construit un petit studio dont les fenêtres colorées laissent entrer une lumière diaphane. Le balcon est gigantesque et toutes les fenêtres sont sans vis-à-vis permettant une luminosité optimale même si le bâtiment a été orienté nord-est pour plus de fraîcheur. De toute façon, depuis la rénovation, chauffage, air conditionné et cuisine équipée y sont installés. Mais témoignage d’une époque quasi révolue, la galerie principale est propice aux bals et aux réceptions, et on rêve de poser -délicatement- sa coupe de Champagne sur un des éléments du mobilier des années 20. De quoi faire rêver. En tout cas, rien ne vous interdit d’aller faire le tour du propriétaire depuis l’avenue pour admirer ce musée à ciel ouvert emblématique de Valencia même si votre projet immobilier reste plus modeste. Si vous choisissez de vivre à Mestalla, sachez donc que le voisinage a sacrément d’allure et ne se réduit pas au stade de football.

 

gargouille blanche sur ciel bleu tourelle au soleil

 

Crédit photos: www.freezia.es

Par | 2019-05-13T17:04:23+02:00 mai 13th, 2019|Culture|