SITUATION DU MARCHÉ IMMOBILIER AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2019-2018

SITUATION DU MARCHÉ IMMOBILIER AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2019-2018

Le prix de vente dans l’ancien au mètre carré diminue de 4,5% dans la Communauté Valencienne.

La diminution globale est avant tout une conséquence d’une diminution de 13,88% dans la province d’Alicante; les prix continuent néanmoins d’augmenter dans les provinces de Valence et de Castellón, ainsi que dans leurs capitales

– Le prix moyen du loyer au mètre carré augmente de 5,36% dans le Communauté Valencienne, mais se stabilise à Valence

 

València, le 9 Juillet 2019. Le prix d’achat et de vente dans l’ancien a diminué de 4,51% dans la Communauté Valencienne au deuxième trimestre de 2019 par rapport à la même période de l’année précédente, passant en moyenne de 1 059,8€ par mètre carré en 2018 aux 1 012€ enregistrés au cours de cet exercice. La diminution globale résulte avant tout d’une diminution de 13,88% dans la province d’Alicante; les prix ont toutefois continué d’augmenter dans les provinces de Valence et de Castellón, ainsi que dans leurs capitales. De son côté, le taux mensuel de location de logements a connu une augmentation de 5,36% au cours de la même période, passant de 5,6 € par mètre carré à 5,9€ ; il s’est complètement stabilisé à Valence (7,9 €) et pratiquement à Castellón (augmentation de 2,13% seulement). Les données font partie de l’équilibre de la situation du marché immobilier au deuxième trimestre de 2019, qu’a diffusé l’Association des agents immobiliers de la communauté Valencienne (ASICVAL).

 

Les prix moyens ont enregistré des comportements similaires : l’achat et la vente de logements anciens ont enregistré une baisse de 1,93%, passant de 120 785€ au deuxième trimestre de 2018 à 118 451€ au cours de la même période en 2019; et le loyer, en hausse de 2,12%, passant de 579,7€ à 592€. Les biens dans l’ancien achetés dans la Communauté Valencienne au cours du trimestre avaient une taille moyenne de 117 mètres carrés et 3 pièces ; A la location ; 100,5 mètres carrés et 2,7 chambres.

 

L’Association attribue la baisse du prix d’achat-vente du mètre carré de logements dans l’ancien, à un ralentissement de la demande, dû au resserrement des conditions d’accès aux prêts hypothécaires et de la hausse continue des prix pendant la dernières années. « Ce qui s’est passé dans la province d’Alicante marque probablement le début d’une tendance qui affectera le reste de la région », a déclaré la présidente d’ASICVAL, Nora García Donet, qui a expliqué que les temps de vente moyens avaient augmenté dans les provinces de Valence et de Castellón. En ce qui concerne le prix de la location, García Donet a jugé « très positive » la stabilisation de la ville de València, où les prix « avaient grimpé à des niveaux inabordables ». La représentante de l’association a expliqué que les provinces d’Alicante et de Castellón n’avaient pas enregistré de baisse en raison, d’abord de la forte pénétration d’acheteurs internationaux, et ensuite de la descente enregistrée pendant la crise.

 

Achat et vente de logements dans l’ancien par les provinces et leurs capitales

Données par provinces

Par province, malgré le recul, Alicante est toujours le territoire où le prix d’achat et de vente de maisons d’occasion est le plus élevé (1 034€ au deuxième trimestre 2019, soit 13,88% de moins que les 1 200,7€ enregistrés sur la même période de l’année précédente. Viennent ensuite Valence, avec 1 000,4€ par mètre carré, soit 5,51% de plus que les 948,2€ de l’année précédente; et Castellón, avec 952,6€ par mètre carré, soit 21,78% de plus que les 782,2€ de 2018. Le prix moyen à Alicante est passé de 126 745 € à 122 585 € (diminution de 3,28%); à Valence, de 117 570€ à 117 038€ (moins 0,45%); et à Castellón, de 89 400€ à 104 167€ (16,52% de plus). Les résidences secondaires acquises dans la province d’Alicante comptent en moyenne 2,8 pièces et 118,5 mètres carrés; à València, avec 3.2 chambres et 117 mètres carrés; et à Castellón, avec 3 chambres et 109.4 mètres carrés.

 

Données par capitale des provinces

Au niveau des capitales de province, Valencia est la ville qui a enregistré le plus haut prix d’achat-vente du mètre carré de la même période ; 1 538,9€, soit 8,37% de plus que les 1 420€ du deuxième trimestre de 2018. Alicante suit, avec 1 187 € par mètre carré, soit 1,51% de moins que les 1 205€ de l’année précédente; et Castellón, avec 855€ par mètre carré, soit 5,21% de plus que les 813€ de 2018. Le prix moyen à Alicante est passé de 129 676€ à 124 148€ (baisse de 4,26%); à Valence, de 146 140€ à 154 006€ (5,38% de plus); et à Castellón, de 89 499€ à 98 419€ (9,97% de plus). Les résidences secondaires acquises à Valence comptent en moyenne 3,1 chambres et 100,1 mètres carrés; à Alicante, avec 2,9 chambres et 104,6 mètres carrés; et à Castellón, de 3,4 pièces et 115 mètres carrés.

 

Données utilisées

Le bilan de la situation du marché immobilier au deuxième trimestre de 2019 a été préparé à partir des prix des 2 122 opérations d’achat de biens dans l’ancien et les 1 087 opérations de location enregistrées au cours de cette période par les agences immobilières de la Communauté de Valence qui gèrent leurs opérations via un logiciel de gestion de la relation client (CRM) largement déployé dans le secteur.

Par | 2019-07-15T14:04:36+02:00 juillet 15th, 2019|Immobilier|